Réconciliation avec mon corps

 

 

 

Je suis là devant toi, moi ton corps,

j’ai l’impression que tu ne m’habites pas.

Il t’est plus facile de partir sur les plans de lumière en quête de bien-être, en quête de lumière.

Et moi je suis là, devant toi, dans l’attente,

dans l’attente que tu me vois, que tu me reconnaisses, que tu prennes soin de moi.

Il est plus facile de s’envoler vers les hauteurs que de ramener à l’intérieur de moi, au cœur de mes cellules, cette lumière.

                       

Je viens sonner, je viens te rappeler de revenir dans la matière, en moi.

Trop loin dans les hauteurs t’éloigne de la réalité, t’éloigne de ton corps, du concret dans ton quotidien.

 

C’est à l’intérieur de moi que cette lumière doit jaillir, doit vibrer, doit habiter, tout ce auquel tu aspires, tu dois le vivre en moi, tu dois le vivre à l’intérieur de moi.

Je t’appelle à te retourner, à l’intérieur, au plus profond de moi, dans mes cellules, dans tous mes organes, dans tous mes fonctionnements, sanguins. Tous mes circuits intérieurs doivent frétiller, scintiller de cette lumière qui habite le cœur de chaque cellule.

Lorsque ton corps avance avec tes pieds, tes pas s’empruntent sur ta mère la Terre, des pas de lumière, des pas habités par la matière, habités par toi en moi. Nous sommes Un

Je comprends que tu puisses vouloir aller sur les plans divins, là-haut, pour apaiser ton quotidien mais moi, ton corps, ton corps physique, ton corps de matière, moi j’aspire à ce que cette lumière vive et jaillisse de moi, dans le quotidien, dans la réalité afin que ta colonne vertébrale s’équilibre et s’aligne dans ce prolongement du ciel et de la terre. Et que cette Lumière et cet Amour jaillissent des portes de ton Cœur dans une ouverture à la rencontre de l’autre dans la réalité de ce que tu vis.

 

Etre incarné, il t’est demandé d’habiter cette lumière, de l’irradier en toi, de l’irradier à l’extérieur de toi, tout autour de toi et d’avancer avec des pas fermes, fermes et lumineux afin que l’élan de la fraternité, de la rencontre à l’autre se fasse sur le plan de la matière, dans le concret, dans ton quotidien.

 

Habite pleinement ton corps, habite pleinement tout son intérieur, prends soin de lui,   écoute-le,  caresse-le,  réconforte-le,   prends-le dans tes bras,     choie-le, enlace-le.

Dis lui que tu l’aimes.

Lorsqu’il te fait mal, accueille. Dis-lui qu’il te délivre son message, remercie-le. Accompagne-le comme tu prendrais la main d’un enfant pour l’accompagner, le guider, le réconforter et lui apporter toute l’affection et l’attention qu’il mérite. Traite ton corps avec respect, avec douceur.

Douceur de mon corps.

 

Douceur de mon corps je te reconnais !

 

Reçu par Marielle

Vous pouvez diffuser ce texte à condition de respecter son intégralité et de citer la source www.nectardamour.fr

 

 

 


Écrire commentaire

Commentaires : 0