La Présence

 

 

Mon ami, mon cher ami,

 

tu ne me vois pas, tu ne me perçois pas

mais je suis là, je suis près de toi.

Tu te crois seul, tu te sens abandonné

mais je suis là, près de toi.

Tu ne me vois pas, tu ne me ressens pas

mais je suis là près de toi.

Je suis près de toi dans ton incarnation,

je suis près de toi dans ton quotidien, dans ton expérimentation.

Tu te sens seul, tu te sens perdu

mais je suis là près de toi.

Mon ami, je suis ton fidèle ami,

si tu me cherches avec tes yeux d'humain

tu ne me verras pas, tu ne m'apercevras pas.

Retourne ton regard à l'intérieur de toi

et avec les yeux de ton coeur,

tu me sentiras et tu m'apercevras.

Dans le brouhaha de ton mental,

tu ne peux entendre le silence,

mais dans le silence intérieur, Ecoute !

dans ce Silence il y a, la Présence.

Dans la Présence,

il n'y a plus de limite, il n'y a plus égo,

IL Y A !

il y a état d'Etre, état d'ouverture à ce qui Est.

Tu deviens Conscience dans la Grande Conscience,

plus de limite, plus de contour, plus de séparation,

il y a Etat de fusion.

Tu ressens à l'intérieur de toi,

un état d'ampleur, un élargissement de ce que tu croyais limité :

cet Etat de Présence EST.

Ouvre les yeux et tu peux t'apercevoir que ta perception et tes sensations

dépassent les limites de ton corps ;

ton Etre s'est ouvert à la Présence,

ta Conscience s'est ouverte au Tout.

Tu es devenu un réceptacle.

Se déploie en toi, la grandeur,

la grandeur de qui tu Es,

de ce que tu Es,

de l'Unité avec tout ce qui Est.

Tu es dans le Tout, tu fais partie du TOUT.

Ton Etre vibre et scintille de Vie.

Inspire lentement et profondément et ramène à toi

toute cette sensation d'Etre,

de Présence dans ton Corps

avec ce regard élargi d'ouverture de tout ton Corps et ton Etre

Tu as touché l'Etre Véritable que tu ES.

Merci pour cette Grâce

Vive la Vie et viens danser sur l'Onde de la Vie !

 

Inspiration de Marielle

Vous pouvez diffuser ce texte à condition de respecter son intégralité et de citer la source www.nectardamour.fr

Merci à toi Jean-Jacques pour cette guidance inspirée

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0